La course à pied Les blogs courseapied.net : Yann

Le blog de Yann

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens

  • A venir

Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-07-12 00:04:13 : Préparation 6000D 2007

Après un début d’année passé sur le bitume, me voilà lancé pour un défi de taille : participer à mon premier véritable trail long ou ultra. Mon défi de milieu d’année 2007 a pour nom « La 6000D ». Il s’agit d’un grand classique du trail de montagne français à La Plagne composé de 55km, 3000m +et 3000m -. La 6000D est prévue cette année le dimanche 29 juillet.

J’ai déjà fait des raids avec des efforts de 5/6H en mêlant course/VTT/Run & Bike/ Canöé mais je n’ai aucune expérience sur ce genre de distance à pied. Les sorties longues et le dénivelé sont donc des composantes à intégrer rapidement à mon entrainement si je veux avoir une chance de finir.

Voici quelques étapes intégrées depuis avril à ma préparation. Je vous passe les sorties longues hebdomadaires, les séances d’escaliers à la Croix Rousse (et oui pas évident de préparer une course de montagne en ville ;-). Voici quelques extraits de ma préparation.


27 mai 2007 - Lac des sapins avec Olivier

Ayant toujours préféré les défis d’équipe, j’ai réussi à convaincre Olivier (ami de Paris) de faire partie de l’aventure 6000D. Je n’ai pas eu beaucoup à insister. Olivier habite Paris et a comme terrain de jeu favori le parc de St Cloud, les forêts de Meudon et de Marly. Il a décidé de venir me rendre une petite visite sur Lyon ce WE avec sa femme afin de découvrir Lyon et de faire une grosse sortie ensemble.

Nous voilà donc partis pour le Lac des Sapins en ce dimanche matin pluvieux. Nous avons préparé soigneusement notre itinéraire sur carte IGN car c’est la première fois que je vais dans ce coin. Départ de la maison à 6H. Arrivée sur les lieux vers 7H. Camel Bag dans le dos nous partons pour une ballade d’une trentaine de km avec à peu près 1000m+.

Notre ballade durera environ 3H. Notre préparation soigneuse de l’itinéraire ne nous a pas empêché de nous perdre. On a également pu tester ce que cela faisait de courir plus de 15 km avec des chaussures complètement trempées. Cela servira peut être si nous avons la désagréable surprise d’avoir pas mal de neige lors de la course fin juillet.

Quelques photos de notre périple ci-dessous. Merci Olivier. Je suis nostalgique de nos sorties le WE quand je vivais encore avec la petite famille sur Paris. Quand est-ce que tu déménages ?


17 juin 2007 - Montée du Crêt d’Eau
http://courses.free.fr/sorgia/index.php

Les sorties longues c’est bien mais ce n’est pas suffisant pour espérer avaler correctement un profil aussi exigeant que celui proposé fin juillet à La Plagne. En bon Haut Savoyard retranché sur Lyon que je suis, je sais que seules de véritables montées/descentes sur des durées prolongées me permettront de préparer sérieusement la 6000D. J’ai intégré autant que faire se peut du travail en dénivelé depuis mai. Pas facile en habitant en ville. Ce WE le programme est donc de participer à une course de montagne pas trop loin avec mon père et Sébastien (un pote de mon club). La course s’appelle La Montée du Crêt d’Eau (14km, 1330m+/570m-). Le parcours est celui du championnat de France 2002 des courses de montagne. Ce parcours est court en terme de distance mais très exigeant (les 1330m + se montent sur les 10 premiers km).

Je croise Patrick (un ami de mon père) avant le départ qui est un habitué et qui a de belles références sur ce genre de courses. Il m’a mis 7 mn au cross du Mont Blanc l’année dernière (2h14 vs 2h21). Je sais que j’ai bien progressé depuis mais je ne sais pas si je suis capable de le suivre. Il me dit avoir fait 1h44 l’année dernière pour boucler le parcours. Ce temps me semble long. Il a en effet perdu 2 ou 3 mn en se trompant de chemin dans la descente mais il me confirme que la montée atteint parfois des pourcentages importants et que nombreuses sont les sections où il n’est pas possible (pour le commun des mortels) de courir. Je décide donc de partir sur un ryhtme légèrement inférieur en intensité à un semi. En effet, il est fort probable que la course dure autour d’1h45 pour moi.

Pan. Le départ est donné. Autour de 130 coureurs sont au départ. Je me retrouve assez rapidement autour de la 20ème place. Je profite du bitume car je sais que celui-ci va disparaître très tôt pour laisser la place aux premières rampes. Elles arrivent les bougres. Le pourcentage se fait fort. Je décide de marcher « en mode trail » (mains sur les cuisses) et d’allonger le pas dès que la pente se fait trop forte et que le « mode course » devient trop consommateur. Le souffle est bon, les jambes sont un peu dures des travaux réalisés sur la terrasse la veille mais tout va bien. Patrick est légèrement derrière moi. Cela m’inquiète un peu. Je me demande si je ne suis pas parti un peu vite connaissant son niveau.

20 mn de course. C’est le yoyo. Je gagne une ou deux places lorsque la pente s’accentue et les perd quand le terrain se fait plus plat. Je réussis néanmoins à lâcher un petit groupe au bout de 30 mn de course. J’ai deux gars devant moi en point de mire. Ils m’impressionnent. Ils courent depuis le début en montée alors que j’y vais d’une marche énergique. Je me dis que je suis incapable de faire comme eux et de courir pendant près de 40 mn avec des montées si violentes. Je gagne pourtant peu à peu du terrain sur eux. En les doublant, je les entends ventiler dur. Je mets un coup avec en ligne mire le sommet du Crêt de la Goutte. J’ai un autre groupe de 4 coureurs qui est réparti sur les 300m devant moi. Je m’accroche et passe au sommet en un peu plus d’1h20 (de mémoire). Le PC en haut me dit « Allez 13 ème ». Ca me donne la pêche.

Je prends une barre en début de descente. Je pense à bien ventiler car je sais que la transition montée/descente est trompeuse (le corps se relâche, on pense moins naturellement à ventiler et les points de côté peuvent arriver). Une fois la barre avalée, j’accélère mon rythme dans la descente. J’allonge la foulée, je prends quelques risques. Je passe un premier groupe de 2 concurrents. J’ai en ligne de mire 2 autres participants dont 1 V2H dont je n’ai vu que le short de loin en montée (j’espère pouvoir monter à son rythme à son âge. Chapeau bas Monsieur !).

Finalement j’arriverai à rejoindre ce groupe et à faire un petit écart. Je finis en 1h37mn54s. 9ème au scratch. Je suis content de ma course. J’ai tenu un rythme soutenu et régulier en reprenant du monde pendant toute la course. Patrick finira en 1h39mn00s. Cela me confirme ma bonne progression depuis un an. Patrick me confie à la fin de la course qu’il a déjà fait la 6000D il y a quelques années. Il avait fait 6h01mn avec un niveau de forme à peu près similaire. Mon défi n’est peut être pas si fou… quoiqu’il faut voir ce que cela va donner sur un parcours beaucoup plus long.

Sébastien a fait la course tranquille car il avait les jambes en vrac. C'est toujours un bon entrainement pour lui qui prépare l'UTMB. Mon père finira en 2h30 tranquille en faisantla descente en marchant. Mon cousin Patrice finit en 2H. Toute la famille est contente. Que demander de plus.

Je reviendrai faire quelques sorties plus longues sur le même genre de profil avant fin juillet. Si seulement je pouvais avoir ces belles montagnes à coté de chez moi… ça serait plus facile. Allez plus qu’un moi et demi avant La Plagne.

24 juin 2007 - Foulées des thermes
http://ouest.essonne.athle.free.fr/OEA/thermes/thermes.htm

Nous montons avec ma femme et mon fils sur Paris ce WE. Vincent (ami avec lequel j’ai commencé les raids) a repéré une course pas trop loin de Paris à Forges Les Bains (91). C’est un bon entrainement pour moi (24 km, beaucoup de chemins et de forêt, un parcours vallonné). Olivier a décidé d’y participer également. Arrivés sur place, l’ambiance est très conviviale. Il s’agit de la première édition. Nous sommes environ 40 à participer aux 24 km (un 10 km a également lieu).

Départ à 09H30. Je suis dans le groupe de tête. Le 10 et le 24 km partant en même temps et le parcours étant commun je ne sais pas si les concurrents autour de moi courent la même course. Il est quand même possible de distinguer les participants aux deux courses au dossard. Je me rends finalement compte au bout d’1km que je suis deuxième pas loin derrière le premier. Je ne m’enflamme pas car c’est bien la première fois de ma vie que je suis à cette place. Je décide de faire ma course. On verra bien la place ensuite. L’homme de tête me prend quelques dizaines de mètres sur les 5 premiers km. Je l’ai en point de mire. Il a désormais 150 m d’avance sur moi. L’écart se stabilise. Je regagne même un peu de terrain entre le 7ème et le 10ème. Je passe en 42mn xx s aux 10km. Je me retourne et constate que j’ai deux poursuivants à 200/300m derrière moi. Je décide de m’accrocher et d’essayer au moins de tenir cette place de second. Je réduit petit à petit l’écart avec l’homme de tête et finis par le rejoindre autour du 18ème. Nous ne voyons plus nos poursuivants derrière. Nous échangeons quelques mots. Il me dit qu’il est en préparation pour du long et qu’il fait cette course en guise de préparation. Je tiens quelques instants la discussion mais j’ai visiblement plus de mal que lui... Il me propose de finir ensemble. Je le sens plus frais. De plus il a fait toute la course devant. Je lui dis que s’il peut accélérer le rythme ce n’est pas mon cas. Il accélère progressivement. Je ne peux pas suivre. Je finirai à 42 s de lui à la seconde place.

1h39mn22s pour 23,5km et 315m+ (selon le GPS de l’organisateur). Merci à l’Ouest Essonne Athlétisme de m’avoir offert mon seul et unique podium de ma carrière de coureur amateur ;-) Bien sympa.

Je discuterai avec le premier après la course. Il s’agit de Jean Luc Alison. Jean Luc a de belles références : 6H03 sur la SainteLyon, 6h03 au Trail de La Vallée de Chevreuse, 09H10 aux 100km de Millau, 1H14 aux 20 km de Paris. Pas déshonorant de finir derrière toi Jean Luc. Et merci pour ta sympathie pendant la course. Peut être à l’année prochaine!!

Les réactions

Par L'Castor Junior, le 2007-07-12 06:35:08
Salut Yann,
Belles perfs, qui augurent bien de la 6000D (Je la ferai sûrement un jour).
J'ai couru une bonne partie de la Farouch' 2006, dans l'Essonne toujours, avec Jean-Luc, et il est exactement comme tu le décris : excellent coureur doté d'un esprit des plus agréables : un régal !
Amuse-toi bien à La Plagne et, tu verras, quand on goûte à l'ultra, on en redemande !
à+

Par riri, le 2007-07-12 07:37:57
ah oui sympa ce blog .. et tout comme cédric mon idôôôle !!!

la 6000D pareil j'y pense !!!

Par Yann, le 2007-07-12 07:45:51
Merci à vous deux.

Je n'arrive pas à mettre en ligne mes photos. J'ai tout essayé (réduire la taille des images, ...) mais rien n'y fait. Avez vous la solution en tant que blogueurs avertis? Y a-t-il un pb en ce moment? Merci.

Par L'Castor Junior, le 2007-07-12 09:26:16
Salut Yann, et bonjour amical riri !
Yann : pour tes photos, je ne crois pas qu'il y ait de problème particulier en ce moment.
Sont-elles bien au format JPG, et d'une taille inférieure à 100 ko ?
Evite également les accents, qui empêchent leur affichage sous IE (version 6 et antérieures).
à+

L'Castor Junior_idole_des_jeunes_???_;-))

Par N10, le 2007-07-12 09:45:44
Salut Yann,

Je crois qu’on se connaît… Ça remonte à long temps quand même! Pour mémoire je t’avais remplacé au BdS.
J’ai eu qqs nouvelles par Vincent, qui ne m’a menti sur ta forme ! Dommage pour Forges, j’aurai bien aimé être à la bagarre avec toi mais j’avais un tournoi de foot avec Ela (sans ZZ…). Ça sera pour une prochaine fois, sûrement sur un Raid car j’achète un vélo à la rentrée…

Bon courage pour la 6000D

A+
Fred

Par Vincent, le 2007-07-12 14:05:54
N10? ahahahaha... mar^rant comme pseudo.

Allez Yann pour la 600D, tu vas faire péter le compteur!

Vincent

Par Yann, le 2007-07-12 14:42:53
@ L'Castor Junior - Merci pour les conseils concernant les photos. C'est pas encore ça au niveau qualité pour certaines mais j'ai pu les mettre en ligne. C'est déjà ça. Peut être à bientôt sur une course. Aucun doute que si la 600D me donnera envie de continuer le trail.

@N10 - Salut Fred. Dommage pour les foulées des thermes que tu n'aies pu participer. A mon avis tu m'aurais relégé sur la troisième amrche. En tout cas bravo pour tes perfs. Vincent m'a tenu au courant. 1H18 sur semi, 2H55 au MDP (avec la chaleur de l'édition 2007). A bientôt sur une course ou sur un raid. A+

Par L'Castor Junior, le 2007-07-13 10:07:24
Ravi de voir que ça a marché : elles sont vraiment sympa !
Au plaisir de te croiser sur un trail un de ces jours !

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Montée du cret d'eau... le sommet est presque là pour moi.


Seb... qui trouve ça plutôt sympa cette course


U Padre dans son style bien à lui


Foulées des Thermes (~13 ème km)


Jean Luc à l'arrivée


Mon arrivée... il est grand temps que la ligne arrive.



Foulées de thermes - Belle 7ème (en fait 6ème) place pour l'ami Vincent


Foulées des Themes - Olivier à l'arrivée


Avec Olivier au départ de notre ballade


Allez boy, une deux une deux


Les 5 billets précédents

2007-04-18 00:41:43 : 15 avril 2007 - Raid Défi Roc des 3 Croix - 3 photos - 6 réactions

Au programme ce matin un trail de 14km (400D+), 29,5 km de VTT (500D+) et 8 km de canöé pour finir. Cela fait déjà quelques mois que je n'ai pas fait de raid. J'appréhende donc un peu l'enchainement des épreuves même si je sais que ma condition physique actuelle est bonne et que nous avons déjà vaincu avec Vincent des parcours avec des profils bien plus difficles.

Notre dernier raid remonte au Raid North Face à Chamonix en Mai 2006 pour lequel nous avions fait équipe avec l'ami Thomas. Ce raid était une belle épreuve d'humilité avec 3 jours consécutifs de gros efforts, 120 km au total et plus de 6000m de dénivelé. Nous avions d'ailleurs fini avec un sentiment mitigé entre la satisfaction de s'être dépassés et d'avoir vécu de très beaux moments entres amis mais aussi la déception d'avoir participé à un raid manquant de convivialité.

Peu importe. Aujourd'hui direction Santenay (21), petit village viticole situé à proximité de Beaune. Le réveil sonne à 05h45. La nuit a été courte mais bonne. J'appelle dans la foulée Vincent qui doit être parti de Paris vers 05H30. Quant à moi, j'ai à peine 1h45 de route depuis Lyon. J'ai donc le temps de prendre un bon petit déjeuner et de charger le matériel sans me presser.

Le temps est au rendez vous. La radio annonce plus de 27°C en milieu de journée. Je suis content de faire un raid (le casque en VTT et l'eau en canöé seront de bons alliés). J'ai une pensée émue pour ceux qui s'alignent sur le marathon de Paris. Bon courage!

Arrivée à Santenay vers 08H20. L'organisation est bien en place. 113 équipes sont inscrites. Une légère brume est là mais l'on distingue aisément les coteaux et les vignes un peu plus haut. Vincent arrive une petite demie heure après moi. J'ai déjà retiré les dossards et regardé les profils des sections. Deux ravitaillements sur la section trail sont prévus avec un retour au point de départ pour partir en VTT. Nous décidons donc de laisser nos Camel bags afin de rester légers.

C'est parti. Nous sommes relativement bien placés (dans les 20 équipes de tête) et dans le rythme. La pente est pour le moment douce mais nous distinguons plus haut les cimes qui nous mèneront aux fameux Roc des 3 croix. La pente se fait d'un coup beaucoup plus forte. Plus habitué aux dénivelés, nous avons convenu avec Vincent que je ferai le rythme dès les premiers pourcentages. Vincent est juste derrière moi. Nous sommes dans un groupe de 4/5 équipes. Le rythme s'accélère. Nous décidons de ne pas suivre car la route est encore longue et l'accélaration imposée nous semble un peu brutale et ambitieuse. Nous continuons notre évolution, il est désormais préférable de marcher à vive allure (mains sur les genoux afin de nous économiser) sur les portions les plus raides. Vincent coince un peu au niveau des cuisses. Quelques équipes nous doublent. Le sommet des 3 croix arrive. Les portions à flanc et la descente devraient nous permettre de raccrocher le wagon. C'est sans compter sur la ténacité de nos adversaires. Malgré notre hausse de régime, pas grand monde à l'horizon. La montée a déjà généré de gros écarts. Pour ne rien arranger nous prenons une fausse piste et perdons environ 3mn à revenir sur le bon chemin. Arrivée au départ vélo en 27 ème position en 1h13! La tête de course est déjà loin (14 mn).

Départ en vélo. C'est assez roulant donc idéal pour Vincent qui prend la tête. Malgré l'envie, Vincent n'a pas les jambes. Les montées du trail ne sont décidément pas passées. D'habitude j'ai tendance à grimasser derrière lui quand il commence à appuyer sur les pédales le bougre ;-) Tout comme le trail, le parcours est somptueux : alternance de petits chemins, de vignes, de sentiers étroits, de passages techniques, de relances. Vincent retrouve la forme après 10 km. Quelques équipes nous ont repris entre temps. Nous ne céderons désormais plus rien jusqu'à l'arrivée. Le rendement habituel revient mais malheureusement un peu tard. Arrivée vélo : autour de la 36 ème place!

Nous nous ravitaillons rapidement et montons dans le canöé. Le parcours est sans difficulté : pas de courant, pas de rapide. Seulement de la synchro, du rythme et du mental. Nous savons que nous pouvons remonter pas mal de places sur 8km. Au total nous réussissons à remonter une petite dizaine de binômes. Nous rejoignons l'arrivée en 27 ème position.

Nous sommes très contents d'avoir fait cette course. La place est un peu décevante sachant que la forme n'était pas vraiment au RDV et que nous perdons du temps pour une erreur bête sur la section trail (la vingtième équipe finit à moins de 4 mn). C'est comme ça. Le plus important est là : de supers paysages, pas de blessure, une bonne dépense d'énergie et la joie d'avoir refait une course ensemble.

Pour des infos sur le raid : http://beaune-monnot-triathlon.onlinetri.com/index.php?page_id=3409

Je vous le conseille. Super organisation, parcours trail et vélo très beaux et techniques. Possibilité de faire un passage sur la route des vins de Bourgogne et de faire qques caves.

A+

Yann.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net